DÉBAT - Pour Eric Zemmour, le discours prononcé par Emmanuel Macron devant l'OIT en début de semaine est dans la continuité du "revirement keynésien du quinquennat".