Ivry Gitlis, le violoniste aux semelles de vent, est mort à 98 ans ce 24 décembre. Axelle Thiry avait eu la bonne idée de le rencontrer longuement 8 ans plus tôt, en février 2012. Né en 1922 à Haïfa, le violoniste israélien s’était installé en France dans les années 1960. Son art singulier allié à une personnalité flamboyante ont traversé avec panache tout le XXe siècle.
Il vivait à Paris dans une caverne d’Ali Baba, une caravane, tant y abondait l’hétéroclite : livres, disques, vêtements, objets usuels ou décoratifs, avec des galets échoués au milieu, car il aimait les pierres, avait-il commenté. Ivry Gitlis ou le paradoxe d’un nomade bâtisseur. Ivry Gitlis, qui se jouait des frontières géographiques et esthétiques.

BELGA/AFP PHOTO / THOMAS SAMSON