Le financement, c’est vraiment pour s’arracher les cheveux tellement le choix est multiple. Du coup, c’est la bousculade dans la tête de ceux qui veulent se lancer : ‘crowfunding, tu as vu ? Non, crowdlending, c’est mieux !’ Petit rappel, il vaut mieux y penser avant. Revenons à nos moutons. La raison commande de commencer par ce qui est la base du financement, ses quatre piliers. 1. Les mesures publiques de soutien. Où trouver l’info ? Sur les portails des aides régionales. Vous êtes grands assez pour trouver. 2. Le capital à risque. Via un investisseur privé, un investisseur public, un ‘business angel’. Ça n’est pas non plus très difficile à trouver sur internet ou via votre banquier. 3. Parlons-en, du banquier. Le crédit bancaire est et reste la première source de financement des entreprises et de leurs activités. Le banquier, précisons-le, n’est pas seulement une source de financement, c’est aussi une source de conseils. 4. Le leasing. Le leasing ? Mais oui, bien sûr, pour les machines, les véhicules, bref tout ce qui est comptabilisé aux immobilisations et peut être amorti. Voilà, 1, 2, 3, 4, vous avez les bases, à vous de jouer.