Cette semaine, Billet Retour nous emmène au Brésil, à Porto Alegre. Violence, racisme, pauvreté : la capitale de l'État du Rio Grande do Sul est devenue le symbole des divisions de la société brésilienne. Cette ville qui était, il y vingt ans, à l'avant-garde des luttes sociales dans le monde, servant de laboratoire à la gauche brésilienne désireuse de changer le monde, est depuis 14 ans gouvernée par la droite conservatrice. Comment s’est opéré ce changement ? Que sont devenus les enfants du Forum social, dont elle a été l’hôte de 2001 à 2005 ?