Le 12 juillet prochain sera une date pivot pour la Pologne, puisqu’elle élira au second tour son nouveau président pour un mandat de cinq ans. Deux candidats se sont qualifiés pour un match qui s'annonce serré : d’un côté, le président sortant Andrzej Duda du Parti conservateur Droit et Justice (PIS), favori du moment, et de l’autre le jeune maire de Varsovie, Rafal Trzaskowski, candidat libéral de la Plateforme civique (PO, centre droit). Ils incarnant deux visions du pays radicalement différentes, d'où l'importance de ce scrutin pour ses partenaires.