Mercredi 27 novembre 2019, plus d’un millier de tracteurs, ont convergé vers Paris, dans le but de bloquer le périphérique parisien et de faire entendre leur colère. À cette occasion, nous avons décidé de rencontrer Didier, agriculteur venu de Château-Chinon en Bourgogne.





Vous aviez déjà manifesté à deux reprises au mois d’octobre. Pourquoi une troisième fois?

On en a ras-le-bol! Nous sommes menacés par des traités de libre-échange qui défavorise l’agricultur...