Le 22 juillet, Vikram Joshi, journaliste au Jansagar Today, a été assassiné en pleine rue devant ses deux enfants. Un meurtre qui vient s'ajouter à la très longue liste des journalistes persécutés en Inde depuis que le pays est dirigé par le Bharatiya Janata Party (BJP), le parti intégriste et nationaliste du Premier ministre Narendra Modi.


L'inde est devenue une zone à risque pour les journalistes


La ville de Ghaziabad est très proche de la capitale de l'Inde, New Delhi, mais elle appartient à l'Etat de l'Uttar Pradesh qui a la particularit...