Witches Radio, la Radio Numéro 1 sur la Sorcellerie !

Chaque 2ème samedi du mois entre 21h et 23h, retrouvez une émission consacrée aux recherches ésotériques et symboliques du tarot de Marseille dans les murmures du chaudron en compagnie de Mimi Mireille et d’Alina !

Dans ce podcast Mimi nous invite à découvrir la lame n°2 « La Papesse » ou « La Grande Prêtresse, La Magicienne »

Nous vous invitons à contacter Mimi par mail si vous souhaitez recevoir le plan écrit de l’émission. Vous retrouverez son mail en écoutant le replay

Les 5 parties à découvrir dans ce podcast :

  • Introduction à l’émission
  • Partie 1 décorticage des couleurs liées à la lame
  • Partie 2 décorticage des chiffres liés à la lame
  • Partie 3 décorticage des objets et du symbolisme Hébreux liés à la lame
  • Partie 4 Conclusion et Message de la Papesse

Lors de la diffusion de l’émission, les Witches ont échangé sur le sujet.  Nous vous invitons à découvrir ce que vous avez sans doute raté si vous n’étiez pas présent sur le tchat.

Oxy : il y a eu beaucoup de pape mais la seul papesse est la papesse jeanne mais je ne suis pas sûr qu’elle est existée. C’est une énergie intériorisé. C’est un peu comme si elle paraissait passive mais en fait elle est active. Concernant la couleur, rouge sous le bleu, une couleur passive qui cache une couleur active. Cette carte me fait penser à la cour extérieur d’un coven.

Robert : Pour moi le Tarot représente un parcours initiatique, jusqu’à l’arcane de « L’Hermite », à partir de « La Roue de Fortune », il décrit le parcours d’évolution de l’âme qui chute et se réincarne ou qui évolue jusqu’à ne plus être obligée de se réincarner. La roue de Fortune est avant tout une représentation de ce qu’aujourd’hui on appelle le KARMA.

Quant à L’arcane sans nom, elle représente, le choix d’abandonner le retour dans le vivant et plus généralement de « couper » avec tout ce qui te retient.

Symboliquement, si tu choisis le retour dans le vivant, tu choisis également la mort.

Il ne faut pas perdre de vue, qu’à l’époque, on était obligé d’utiliser une symbolique Chrétienne, pour éviter beaucoup d’ennuis. Il faut voir « au-delà » de la symbolique. Du moins au-delà de la symbolique « de surface ».

Les ésotéristes en ont fait un vulgaire outil de divination et aujourd’hui, quand on parle de tarot, la plupart des gens pensent « divination ».

La papesse représente l’étude dans un parcours d’initiation. Elle est assise, donc n’est pas dans l’action ; il faut apprendre avant d’être apte à l’action. Dans les anciens cultes à mystères le débutant devait apprendre, se taire et écouter. Dans la symbolique médiévale, c’est une représentation de la gnose (au sens premier et étymologique du terme, c’est-à-dire la connaissance).

Connaissance que l’on acquiert d’abord par l’étude ; étude venant, par la suite, soutenir l’intuition.

Mimi : il y a certains qui affirme que les lames du tarot ne serait plus dans l’ordre et qu’on a perdu l’ordre initial.

Thalassa : Depuis quand la forme définitive des lames de tarot existe ? Est-ce que d’autres lames ont été découvertes/inventées plus récemment ? Et qui a défini les lames du tarot ?

La réponse de Mimi à Thalassa : A ma connaissance Thalassa, c’est Nostradamus qui a attribué les couleurs actuels du tarot de Marseille, je pense du coup qu’il a sa forme actuelle depuis là !  Je sais que le tarot de Marseille vient d’Italie et qu’il serait une inspiration de carte égyptienne qui existait déjà lors de la période de l’Egypte ancienne … mais on ne sait pas tout …

La réponse d’Oxy à Thalassa : Le premier tarot connu date de la fin du 14e siècle. En 1392, un jeu de cartes est commandé pour le roi Charles VI. Le tarot de Marseille est composé de 78 cartes : 22 arcanes majeurs et 56 arcanes mineurs.

Question suivante de Thalassa : Est-ce que le Tarot est universel ? Ou bien existe-t ‘il des tarots différents selon les pays ?

Réponse de Robert : Le tarot « dit de Marseille » est en fait d’origine Italienne et daterait de la fin du XIVème siècle ; on a retrouvé un carte « Du Monde » Italienne datant du XVème siècle et on peut voir que sa représentation, dans le tarot de Marseille, est restée très fidèle.

Mimi invite Thalassa et les auditeurs du tchat à écouter l’introduction de la lame n°1 dans laquelle elle donne un certain nombre d’autres tarots souvent utilisé à part celui de Marseille.

Oxy partage un lien : https://fr.ulule.com/khaos-tarot/

Alina : Alors la grande prêtresse c’est la papesse ? Dans mon tarot « le tarot des magiciens », la magicienne est aussi appelée « la grande prêtresse ».

Réponse de Robert à Alina : Oui Alina, le Rider Waite étant d’origine anglaise, on s’est efforcé de supprimer toute allusion à la tradition Catholique. Et il ne faut pas oublier que, dans le monde, le Rider Waite est bien plus utilisé que le Marseille.

Alina partage un lien qui pourrait permettre d’analyser la carte de manière plus concise : https://tarotonline.fr/la-papesse

 

L’article Le Tarot de Marseille – Mimi et la Lame n°2 est apparu en premier sur witchesradio.fr