C’est dans les espaces publics que la vie culturelle se forme, se développe et s’exprime. Ils sont nécessaires pour l’exercice de nombreux droits humains. C’est ce qu’affirme la Rapporteuse spéciale des Nations Unies dans le domaine des droits culturels, Karima Bennoune.

Dans son nouveau rapport, présenté mardi à l’Assemblée générale, elle explique les difficultés qui doivent être surmontées afin que tout le monde puisse avoir accès à ces espaces et en bénéficier. On l’écoute au micro de Florence Westergard.