« La violence n’est ni une option viable, ni encore moins une solution pour résoudre les griefs qui peuvent exister entre les communautés. Tous les habitants des Hauts Plateaux doivent s’engager résolument dans la recherche de solutions pacifiques durables qui profitent à toutes les communautés, dans le respect des droits de chacun ».  

C’est la déclaration qu’a fait la cheffe de la mission de l’ONU en RDC, Leila Zerrougui, en réaction a l’escalade des violences constatée dans les territoires de Fizi, Mwenga et Uvira, au Sud Kivu.