Le monde assiste Ă  un recul des droits des femmes. C’est ce qu’a dĂ©clarĂ© Andrea Ori, un reprĂ©sentant du Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l'homme lors de l’ouverture de la session du ComitĂ© pour l’élimination de la discrimination Ă  l’égard des femmes, plus connu sous son acronyme anglais CEDAW.Par ailleurs, que ce soit Ă  Gaza, en Ukraine ou au Soudan, le constat est toujours le mĂŞme. Ce sont les femmes et les enfants qui sont les premières victimes des conflits.Nicole Ameline est experte au sein du CEDAW et PrĂ©sidente du groupe de travail du ComitĂ© sur la reprĂ©sentation Ă©gale et inclusive des femmes dans les systèmes de prise de dĂ©cisions. Elle se bat justement depuis des annĂ©es pour une reprĂ©sentation Ă©gale des hommes et des femmes dans tous les domaines et notamment au sein de ceux qui traitent des questions essentielles liĂ©es Ă  la paix et de sĂ©curitĂ©. Entretien rĂ©alisĂ© par Alexandre Carette.