Les jeunes sont les principales cibles des groupes armés en Ituri qui exploitent les tendances tribales pour leur recrutement en vue de protéger leurs communautés respectives. Il y a également le chômage et l’échec des processus de démobilisation des anciens groupes armés, qui expliquent ce phénomène. Des nombreux ex- combattants ont repris les armes pour leur survie.



Invités :



-Jules Tagirabo, Président du Conseil urbain de La jeunesse ville de Bunia.



-Sandrine Loki, Présidente du parlement des jeunes de l’Ituri.