En général fin août-début septembre on sent toujours un air de rentrée souffler un peu partout. Et pour ça, pas besoin d'être encore sur les bancs de l'école !
En principe c'est la fin des vacances estivales, et donc la reprise de nombreuses activités. On pense notamment aux loisirs, avec les différents sports, la pratique d'art en amateur, les cours de musique, les nouveaux programmes des salles de spectacle et des théâtres par exemple. Et c'est même la rentrée dans les magasins ! Outre les affaires scolaires, on reçoit aussi toutes sortes de pubs pour s'équiper en petit ou gros électroménager, en literie, en bureau etc.

On l'a donc bien compris : c'est la rentrée !
D'ailleurs lorsqu'un de mes garçons, qui est en primaire, m'en parle, et bien c'est de manière mitigée.
D'un côté il y a une certaine hâte, une envie de retourner à l'école mais de l'autre, il y ce stress autour de cette fameuse rentrée… de ce jour J où tout le monde est réuni dans la cour de l'école attendant d'être appelé dans sa classe. Et là les sources de stress sont multiples !
Il y a probablement la crainte de revoir les autres après deux mois d'absence. On peut se poser toutes sortes de questions… Est-ce que les autres ont changé pendant cette période estivale ? Est-ce qu'on va réussir à s'entendre à nouveau ? Est-ce que mes amis voudront toujours être mes amis ? Au final, on peut se retrouver largement intimidé, ne sachant plus trop comment entrer en contact.
Il y a peut-être aussi la peur de ne pas entendre l'appel du maître ou la maîtresse au milieu du brouhaha ambiant et de la joie des retrouvailles.

La crainte aussi d'avoir oublié tout ce qu'on a appris l'anné précédente et donc la peur de se retrouver en difficulté.

Ce jour de rentrée renferme donc a priori un méli-mélo d'émotions !
Même si nous ne sommes pas de ceux qui vont repartir sur les bancs de l'école, j'imagine tout de même qu'on peut vivre ces types d'émotions, et notamment du stress ou de l'inquiétude face à une reprise d'activité, à la transition d'un nouveau poste, le lancement de nouveaux projets, ou encore des examens et des démarches en lien avec notre santé.

Mais voilà, nous n'avons d'autre choix que de faire face à ce qui se présente à nous. Impossible de sauter une case, ou de prendre un raccourci comme dans un jeu de plateau.
Il va falloir avancer malgré les secousses, les intempéries.
Mais nous pouvons être rassurés, nous avons de quoi être assurés si nous croyons que quelqu'un de plus grand que nous veille sur nous.
En cette rentrée nous avons peut-être besoin d'exprimer ce cri du coeur qui vient d'un psaume (121): Je lève les yeux vers les montagnes, d'où me viendra le secours ? Le secours me vient de Dieu qui a fait les cieux et la terre.

Oui, les montagnes sont effectivement bien présentes, là devant moi. Mon regard ne peut y échapper. Les défis, les challenges, les difficultés, les craintes sont bien réelles. Mais alors d'où me viendra l'apaisement ?
Il viendra du Dieu qui ne permettra pas que mon pied chancelle.
Que Dieu puisse faire son oeuvre en nous, en nous offrant paix et courage renouvelés en cette rentrée.
Durée : 4mn