Les cinq Tchèques disparus samedi au Liban, dont l’identité a été
dévoilée lundi par le quotidien libanais Daily Star, souhaitaient
apparemment y réaliser un reportage sur un camp de réfugiés à la
frontière syrienne. Alors que les médias libanais parlent d’un «
enlèvement », qui pourrait avoir un lien avec la détention en
République tchèque du Libanais Ali Taan Fayyad dont les Etats-Unis
demandent l’extradition, les autorités tchèques disent de leur côté
n’exclure aucune piste.