Crise du coronavirus oblige, les Tchèques ont été invités, cette année, à passer leurs vacances chez eux. Et même si certains se rendent malgré tout en Croatie ou en Grèce, destinations estivales traditionnellement très prisées des touristes tchèques, pour profiter de l’air marin, la grande majorité d’entre eux, prudents et attentifs à l’évolution de la situation sanitaire, ont effectivement choisi de profiter des charmes de la République tchèque. Mais cet afflux n’est parfois pas sans poser certains problèmes.