Le mouvement de contestation algérien dure depuis le 22 février 2019. L’ampleur des manifestations a surpris beaucoup de monde. La capacité d’organisation des manifestants aussi. Pourtant, les jeunes Algériens étaient bel et bien engagés dans leur société, mais plutôt dans des initiatives locales, peu structurées ou humanitaires.

(Rediffusion du 30/04/19)