Les crises successives que le Togo a connues ont fait beaucoup de victimes. Après les travaux de la Commission vérité justice et réconciliation (CVJR), le Haut conseil à la réconciliation et au renforcement de l’unité nationale (HCRRUN) a commencé les indemnisations des victimes des événements de 1958 à 2005. Certains ont refusé les indemnisations. Les premiers bénéficiaires reprennent leurs activités ou commencent une nouvelle vie à Aného.