Au Tchad, la situation nutritionnelle est alarmante. La malnutrition aiguë sévère, la forme la plus grave de la maladie, dépasse le seuil d'urgence de 2% dans 15 des 23 provinces du pays, selon le Programme alimentaire mondial. Et ce qui inquiète particulièrement les humanitaires présents dans le pays, c’est la malnutrition touchant des enfants de moins de cinq ans. Elle est désormais chronique au Tchad depuis 2016 et touche même la capitale.