Ils étaient encore considérés il y a peu comme des artistes de seconde zone, voire des bouffons. Le regard sur les humoristes au Cameroun a désormais bien changé. Ces spécialistes du rire – également appelés stand-uppers – ont considérablement anobli leur art.

Aujourd'hui, ces artistes remplissent les salles à travers le pays et multiplient les tournées dans des festivals sur plusieurs scènes du continent. Comment et pourquoi cette mutation s'est produite ? Réponse avec notre correspondant à Yaoundé, Polycarpe Essomba.