Au Tchad, quelques reggae men rivalisent avec le rap et le slam, des genres musicaux plus populaires dans la capitale. Achille Baldal, Placide ou encore Did's Mtato se produisent sur une scène où le reggae a une résonance particulière : le pays est touché par une crise économique et sociale sans précédent.

D'autres artistes et musiciens moins connus peinent pourtant à retenir l'attention du public. Malgré tout, l'engouement pour le reggae fait dire à certains professionnels qu'un reggae 100% tchadien est en pleine émergence.