À Accra au Ghana, la pollution sonore est un réel souci. Les avions, le trafic automobile, les retransmissions de match de foot et surtout les églises cassent les oreilles de nombreux riverains, qui n’hésitent plus à s’en plaindre aux autorités. Dans le pays, il y a plus de 10 000 églises en tous genres, 5 000 pour la seule capitale. Accra dénombre en effet 10 églises par kilomètre carré.

Ces dernières années, les lieux de culte évangéliques, baptistes, pentecôtistes, adventistes ou charismatiques ont essaimé dans tous les quartiers de la ville. Une prolifération qui provoque colère et conflits de voisinage, en raison du bruit. Et ce malgré une loi sur le tapage datant de 1960, qui protège les citoyens des perturbations et gênes causées par le bruit.