Le parc de Chinko se trouve dans l’est de la Centrafrique encore sous pression des groupes armés et où l’État n’est pas présent. Près de 20 000 km2 de réserve naturelle. Cet espace, au départ zone de chasse officielle, est devenue une zone protégée, et est aujourd’hui géré depuis 2014 en partenariat avec l’État centrafricain par African Parks. Un parc où il y a 10 ans encore, plus de 40 000 éléphants vivaient. Aujourd’hui, une soixantaine seulement sont encore présents. A Kocho, où est implanté leur quartier général, c’est une machine bien huilée qui permet de protéger cette zone.