Au Tchad, les autorités s'attaquent à la pratique de la diyya,une compensation financière versée par l'auteur d'un crime à la famille de la victime.

Elle serait l'une des sources des conflits meurtriers dans l'est du pays et de l'impunité qui règne dans le pays selon le gouvernement. Si la diyya est une pratique qui se passe dans les communautés musulmanes depuis des siècles, elle divise aujourd'hui toute la société tchadienne.