Au Tchad, la Plateforme syndicale, composée de plusieurs centrales syndicales, menace d'entrer de nouveau en grève fin janvier si le gouvernement ne respecte pas ses engagements pris le 26 octobre 2018. Un accord avait mis fin à plusieurs mois d'une grève déclenchée notamment par la coupe des salaires des fonctionnaires engagées depuis novembre 2016. Cette mesure d'austérité qui concerne 40% des fonctionnaires selon les autorités avait été prise pour faire face à une crise économique. Résultat : beaucoup de fonctionnaires tchadiens n'arrivent plus à joindre les deux bouts et appellent le gouvernement « à mettre fin à cette situation intenable ». Reportage à N'Djamena.

► À lire aussi : Tchad : les fonctionnaires suspendent leur grève après un accord