En Éthiopie, la récolte du café bat son plein. La graine est une précieuse source de devises étrangères pour le premier producteur du continent. Elle représente environ un tiers des exportations. Plus de 5 millions de fermiers éthiopiens cultivent du café dont une immense majorité de petites exploitations de moins d'un hectare. Autre spécificité : les pratiques culturales avec le café dit « de forêt », où la plante pousse dans son habitat naturel et originel. La région de naissance de l'arabica est proche proche de Jimma, dans le Sud-Ouest éthiopien.