Le café est l'une des principales ressources de l'économie éthiopienne. L'exportation de la précieuse graine aux vertus excitantes a rapporté au pays près de 775 millions de dollars sur l'année fiscale 2018-2019. Mais cette culture fait face à de nombreux défis. À cause des prix faibles du marché international, elle est concurrencée chez les agriculteurs par d'autres types de plantes comme le khat, une plante aux effets stimulants. Le changement climatique pourrait aussi favoriser la recrudescence de maladies et la baisse de rendements déjà relativement faibles. Pour éviter ces sombres perspectives, le centre de recherches de Jimma sélectionne depuis 50 ans les variétés les mieux adaptées.