En Afrique du Sud, les mesures de confinement ont accru les difficultés sociales. L’après Covid-19 s’annonce très compliqué, alors que l’économie du pays connaissait déjà la crise en début d’année, et le chômage atteignait déjà les 30%.

Dans ces conditions, la proposition d’un revenu universel refait surface. L’idée serait de verser, même une fois la crise passée, un revenu minimal aux Sud-Africains, quelle que soit leur situation.

Pour les défenseurs du projet en Afrique du Sud, les aides sociales versées à 18 millions de Sud-Africains ne suffisent pas à couvrir tous les besoins. Douce rêverie, ou opportunité d’essayer de nouvelles politiques, le débat est en tout cas ouvert dans le pays. Un débat qui émerge aussi dans d’autres pays du monde (Espagne, Royaume-Uni, États-Unis...), alors que chacun se cherche un avenir post-Covid.