En Afrique du Sud, l’augmentation de la consommation d’héroïne inquiète les chercheurs. Un rapport du programme ENACT, un projet financé par l’Union européenne et visant à lutter contre le crime organisé en Afrique, constate que cette drogue très addictive est de plus en plus répandue dans les grandes métropoles du pays. Une situation liée au renforcement d’une nouvelle route pour le trafic, la route du Sud, qui permet au principal producteur, l’Afghanistan, d’éviter des contrôles renforcés sur les routes traditionnelles et de toucher de nouveaux marchés. La côte Est du continent est donc de plus en plus concernée par le trafic, et l’Afrique du Sud est devenue un marché de choix, notamment les grandes villes à l'image de Pretoria.