Si les banlieues de Johannesburg sont connues pour leurs arbres nombreux et leurs parcs, le centre-ville, lui, n’est que béton et immeubles. Mais depuis quelques années, les toits, jusque-là inutilisés, reverdissent avec l’installation de jardins et de potagers en altitude.