Johannesburg est connue pour être l’une des villes les plus dangereuses au monde, principalement en raison de son centre-ville, déshérité après la fin de l’apartheid au point que certains quartiers de non-droit deviennent le théâtre de tous les trafics. Trafic de drogue, d’organes, d’armes et depuis peu du trafic de cheveux. Plus précisément de vraies dreadlocks, que les criminels arrachent sur la tête des passants et revendent à prix d'or.

(Rediffusion du 30 décembre 2018)