En Afrique du Sud, le confinement prolongé jusqu’au 1er mai est radical : outre des restrictions de déplacements, plus une bouteille d’alcool ou un paquet de cigarettes n’ont le droit d’être vendus. Le pays compte 2 415 cas de coronavirus confirmés sur son territoire, et l’épidémie a fait 27 victimes. La question de la vente d’alcool s’est aussi posée pour d’autres pays confinés, comme l’Inde, qui en a interdit la vente, ou la France, où la région de l’Aisne a reculé après avoir un temps voulu suivre le même chemin. Du côté sud-africain, il n’y a pas eu d’hésitation, la mesure a été, dès le début, clairement affirmée par le gouvernement.