Au Sénégal, les opérations de déminage de la Casamance ont repris depuis la fin du mois de février. Toute la semaine, RFI va à la rencontre des victimes et de ceux qui vivent au quotidien avec ces mines, qui ont fait plus d’un millier de victimes dans la région. Les engins explosifs sont toujours présents sur près d’un tiers du territoire, posés aussi bien par les rebelles que l’armée sénégalaise, jusqu’en 1998.  Ce quatrième épisode est consacré aux prothèses, appareillages dont l’un des grands défis est la prise en charge des victimes à Ziguinchor. Une prise en charge souvent défaillante, le centre orthopédique de la ville manque de tout.