Au Sénégal, les opérations de déminage de la Casamance ont repris depuis la fin du mois de février. Toute la semaine, RFI va à la rencontre des victimes et de ceux qui vivent au quotidien avec ces mines qui ont fait plus d’un millier de victimes dans la région. Les engins explosifs ont été posés aussi bien par les rebelles que par l’armée sénégalaise, jusqu’en 1998. Pour ce dernier épisode, direction le village de Kanico, qui renaît après avoir été déminé en 2017.