C'est le premier épisode de notre série « Villes transformées par la crise en Centrafrique ». Dans ce pays, une grande partie des ouvrages d’art, dont les ponts, ont été construits pendant les années 1960. Pendant la crise, beaucoup ont été détruits à Bangui et dans les campagnes. Certains, en bois ou en matières semi-durables, ont été brûlés pour empêcher le camp adversaire d’attaquer. Aujourd’hui, ces destructions ont des conséquences sur l’organisation territoriale et sur le quotidien des gens.