Depuis la mi-mars, plus de 50 000 enseignants évoluant dans le secteur privé sont à la maison sans salaires ni aide à cause l’épidémie de coronavirus qui continue à gagner du terrain. Ils sont obligés d’apprendre un deuxième métier. Un tiers est revenu à l’école début juin pour aider les enfants à préparer les examens d’État.