Depuis la fermeture des établissements scolaires en Côte d’Ivoire, des milliers de professeurs du privé n’ont pas reçu de salaire. Le pays compte 3 300 écoles privées qui accueillent un peu plus de 2,5 millions d’élèves.

75% des établissements du secondaire fonctionnent sous le mode du partenariat public-privé, un dispositif qui s’est fortement développé en Côte d’Ivoire au cours des 25 dernières années, l’État n’ayant pas les moyens de prendre en charge, seul, la construction des écoles et l’éducation des enfants. Les fondateurs de ces établissements sont donc les seuls à décider de mettre ou non les enseignants au chômage technique. Aujourd’hui, ces profs du privés lancent un appel à l’aide au gouvernement.

Reportage dans le quartier d’Abobo BC à Abidjan de François Hume-Ferkatadji.