Afin de suivre en temps réel les déplacements des cas contacts et des cas confirmés de personnes infectées par le Covid-19, les autorités ivoiriennes ont recours au « tracking ». Un système jugé « efficace » qui pose néanmoins des questions d’ordre juridique.