Au Gabon, la situation de la presse écrite est alarmante. La pandémie du Covid-19 risque d’achever certains titres. À cause du confinement qui dure depuis trois mois, les lecteurs confinés dans les maisons et sans moyens n’achètent quasiment plus les journaux. Les distributeurs n'alimentent plus en journaux les autres villes du pays aussi les tirages, qui pour certaines atteignaient 10 000 exemplaires ont été réduits à 2 000 seulement… Dur dur pour les patrons de presse et leurs collaborateurs. Reportage à Libreville.