Au Kenya, afin de limiter la propagation du coronavirus, les autorités ont mis en place un confinement partiel de la zone métropolitaine de Nairobi. La capitale et ses alentours enregistrent le plus grand nombre de malades. Depuis bientôt trois semaines, des barrages ont donc été installés tout autour. Seules les marchandises et services essentiels peuvent traverser. Sauf que le dispositif n’est pas efficace à 100%.