La justice kényane a finalement autorisé le port des dreadlocks à l’école. Une jeune fille avait été priée de les couper par la direction de son école. Sa famille, adepte du rastafarisme, ce mouvement né en Jamaïque dans les années 1930, avait alors saisi la justice qui leur a donné raison il y a quelques jours : « le rastafarisme est une religion du Kenya et doit être respectée comme telle ». Une décision qui fait polémique.