Au Mali, depuis le mois de novembre, les sociétés nationales fournisseurs de gaz ont cessé toute importation. Presque trois mois plus tard, les recharges de gaz ont disparu des marchés. S’il reste quelques bonbonnes dans la capitale, leur prix a explosé chez certains commerçants.