C’était il y a dix ans jour pour jour, le 28 septembre 2009, en Guinée, les forces de défense et de sécurité -certaines en civil- prenaient d’assaut le stade de Conakry, où plusieurs milliers de manifestants étaient réunis pour défier la junte militaire au pouvoir. Au moins 157 tués, 1 400 blessés et 109 femmes violées selon l’ONU, mais les familles n’ont pu récupérer que 67 corps. Près d’une centaine manquent donc à l’appel. À Conakry, notre correspondant Carol Valade a remonté la piste de ces disparus, oubliés par la justice. Voici son reportage dans lequel les voix des témoins ont été modifiées, à leur demande, pour préserver leur sécurité.

« Disparus », les oubliés du 28 septembre 2009 en Guinée, une enquête à lire sur notre site rfi.fr.