À 600 kilomètres de Nouakchott, Kiffa, la deuxième ville de Mauritanie, connaît des pénuries d’eau depuis plusieurs années. Un enjeu pour la présidentielle qui aura lieu dans moins de deux semaines.