La kinyatrap mêle les sonorités de la trap, célèbre style inventé dans le sud des États-Unis au début des années 2000, et le kinyarwanda, la langue nationale rwandaise. Lancé en 2016 par une poignée de jeunes rappeurs de Kigali, le genre fait aujourd’hui des émules.