Au Burkina Faso, Noël est célébré dans un contexte particulier, marqué par les attaques terroristes. Une situation qui a poussé les autorités à demander que les messes se tiennent un peu plus tôt que les années précédentes. Mais dans les familles, cette fête est aussi l’occasion de renforcer la cohésion interreligieuse.