En RDC, un groupe de jeunes à Lubumbashi, a mis au point un combustible alternatif au bois de chauffe afin de préserver les forêts, le « Makala vert ». Une unité de production de combustibles fabriqués à base des déchets organiques recyclés. Fini l'usage du charbon du bois.