En RDC, les femmes sont interdites d’accès dans les sites miniers surtout des sites artisanaux. Raison évoquée : l’état d’impureté dans laquelle se trouve la femme lorsqu’elle a ses menstruations. Cette tradition est encore répandue principalement dans le sud du pays où l'on dénombre plusieurs carrières d’exploitation du cuivre et du cobalt.