Au Rwanda, les pouvoirs publics s’inquiètent du nombre croissant de grossesses précoces. Selon une enquête du gouvernement datant de 2015, à 19 ans, une Rwandaise sur cinq est déjà mère. Parmi elles, 50% seraient tombées enceintes avant 17 ans.

Les chiffres augmentent, selon la presse locale. Souvent déscolarisées et rejetées par leurs familles, ces jeunes filles se retrouvent seules et sans ressource. Reportage dans une maison d’accueil dans le district de Rwamagana, à une soixantaine de kilomètres à l’est de Kigali, un lieu de refuge et de conseil mis en place par l’association Rwanda Women's Network et géré entièrement par des jeunes femmes de la communauté.