Au Sénégal, ils sont environ 14 000. Ce sont les réfugiés mauritaniens, établis dans la région de Saint-Louis, frontalière avec leur pays. La Mauritanie, qu’ils ont été contraints de quitter il y a trente ans, à la suite des événements de 1989. Un incident à la frontière entre éleveurs peuls et soninkés. Ces déportés demandent à rentrer dans leur pays.