Au Sénégal, la question des licences de pêche revient chaque année à Saint-Louis au nord du pays. Les précieux sésames permettent d’aller pêcher dans les eaux mauritaniennes. Mais ils sont en nombre limité : 400 au total pour un an sont délivrés par les autorités de Mauritanie. Les pêcheurs réclament davantage de licences, quand le pays frontalier veut préserver ses ressources.